Qui suis-je?

dimanche 20 juillet 2014

Top 5 des signes que vos scouts sont allés à un camp d’été



Dans ma maisonnée, la saison des camps scouts bat son plein. Grand A. en est revenu il y a deux semaines, et c’est maintenant au tour de grande M. et d’Alexandre d’y être présentement. (Et je m’ennnnuuuiiiiiieeeee! Mais bon, je suis une grande fille, je vais survivre!).

Pour faire suite à mon billet sur les signes que vous avez des scouts dans votre maison, voici donc un Top 5 des signes que vos scouts sont allés à un camp d’été :

1. Ils sentent le feu de camp
                                                         
Les cheveux, les vêtements et même la peau de vos scouts sentent bon le feu de camp. Une petite « snif » dans leur petit cou vous emmène en pensées près d’un bivouac, à faire griller des guimauves ou à manger des pogos scouts. Une bonne inspiration du parfum de fumée de leurs bagages vous transporte en pleine nature, sur le bord du feu, à chanter des chansons… 

Petite note, toutefois : si la bonne odeur de feu qui émane de vos scouts est agréable, je vous déconseille FORTEMENT de sentir leurs pieds et leurs dessous de bras. Ça risque de ne pas sentir le bivouac, ça…

2. Ils sont pleins de piqûres d’insectes

Les jambes, les chevilles, l’arrière des oreilles, le petit cou : ils ont des piqûres partout!

S’ils ont été chanceux, ce ne sont que des petites piqûres de moustiques, mais si leur camp était dans une région où les mouches à chevreuil sont légion, aille aille aille!

Vous leur aviez pourtant dit d’appliquer du chasse-moustique! Et ils vous assurent qu’ils en ont mis! Ma théorie est donc la suivante : le sang des scouts est un mets de choix pour les maringouins, qui en raffolent tellement qu’ils oublient même de craindre la citronnelle ou le DEET pour pouvoir s’en délecter.

Le plus étrange, c’est qu’à la maison, le moindre maringouin qui ose tourner autour d’eux ou, pire encore, les piquer, provoque une avalanche de lamentations. « Maman, il y a des bibittes! Maman, ça pique! Maman, on peut rentrer dans la maison, il y a trop de maringouins! » 

Mais en camp scout, par je ne sais quel miracle, plus rien de tout ça ne les dérange! La preuve, voici ce que m’a répondu grand A. quand je me suis exclamée devant ses jambes toutes piquées : « Oh, c’est pas grave ça, maman, je ne m’en suis même pas rendu compte ». Eh ben!

3. Ils ont une montagne de vêtements crasseux à faire laver

Qui dit semaine en plein air dit vêtements ultra-méga-sales à devoir laver. À un point tel que je condamne ma salle de lavage et la réserve uniquement pour les bagages scouts!

L’an passé, j’ai fait une grosse erreur : pour aller plus vite, j’ai mis le sac de voyage de grande M. à l’envers pour en faire tomber les vêtements. Les vêtements sont effectivement tombés sur le sol… avec du sable, des samares, des feuilles sèches, des cailloux, de la terre, des bouts de branches et même un insecte mort.

Ce qui fait qu’au bout du compte, j’ai dû passer la balayeuse en plus de devoir faire du lavage…

4. Ils ont au moins une nouvelle badge à rajouter sur leur couverture de camp

Eh oui, chaque camp signifie au moins une nouvelle badge à coudre sur la couverte de camp!

Cela veut donc dire que, si vous êtes une maman ingrate comme moi qui n’aime pas coudre, vous allez tenter de repousser cette tâche à la semaine des quatre jeudis.

Éventuellement, votre scout s’impatientera et vous demandera d’ajouter cette précieuse badge à sa collection le plus vite possible.

Vous vous installerez donc devant la télé, un soir, avec votre petit kit de couture, déterminée à exécuter cette tâche une fois pour toutes. Pour vous rendre compte que coudre une badge à la main, c’est du sport, c’est long, et ça ne tient pas super bien.

Finalement, vous demanderez à votre maman ou belle-maman de coudre la fameuse badge. Et vous vous promettrez, pour la millième fois, d’apprendre à utiliser la machine à coudre qui traîne quelque part dans votre maison…

5. Ils chantent sans arrêt des chansons de camp

Si, en temps normal, vos petits scouts chantent souvent leurs chansons, eh bien au retour d’un camp, c’est un véritable déluge de chants scouts qui s’abat sur vos oreilles!

Du matin jusqu’au soir, ils chantent, chantent, chantent encore! À un point tel que vous vous demandez si vous n’êtes pas plutôt branché directement sur le poste Radio-Scout!

Qu’à cela ne tienne, j’adore les chansons et même si je n’ai jamais fait partie des scouts moi-même, je prends un grand plaisir à apprendre toutes ces belles mélodies.

Et puis, quand ils chantent, mes deux petits scouts ne se chicanent pas… ce qui est franchement agréable!

Je rajoute un point 6 à mon Top 5 (j’ai le droit, c’est mon texte, c’est moi qui décide!) : au retour de leur camp d’été, mes scouts ont mille histoires à me raconter. 

Ils parlent, parlent, parlent encore, me racontent leurs aventures. 

Ils rient à nouveau des anecdotes et moments cocasses qu’ils ont vécus en me les relatant.

Parce que les camps d’été scouts, c’est aussi des souvenirs inoubliables et des amitiés formidables!

Et vous, que rajouteriez-vous à ce top 5?

12 commentaires:

  1. Vraiment un bijou! Merci de parler des scouts comme ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du compliment! Mais c'est à moi de dire merci au mouvement scout pour toutes les belles choses que vivent mes enfants grâce à lui :-)

      Supprimer
  2. Qu'est-ce que j'ajouterais à ce top 5? Que ma fille est maintenant une adulte de 23 ans et que nous parlons encore ensemble régulièrement de toutes les belles aventures et anecdotes que nous avons vécu avec les scouts? J'était animatrice et elle était jeune, nous avons vécu des moments inoubliables qui resterons à jamais gravées dans nos mémoire. Il nous arrive de chanter des chansons scoutes ensemble et ma fille est une championne pour partir des feux de camps en 5 minutes! Entre autres choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, que de beaux moments passés avec ta fille, et que de magnifiques souvenirs communs à vous remémorer! Alexandre aimerait bien que je devienne animatrice moi aussi, quand mes plus jeunes seront un peu plus grands. Ton message me donne vraiment envie de me lancer dans cette aventure!

      Supprimer
  3. Je dirais.... Chanter le bénédicité avant les repas !

    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si mes scouts chantent le bénédicité avant les repas, ils ne m'en ont jamais parlé. Je vais leur demander à leur retour :-)

      Supprimer
  4. Je dirais avoir les yeux pleins d'étoiles et ils ont déjà hâte que la saison scoute recommence en septembre ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Autres points :
    - ils dorment pendant 24 heures d'affilée en rentrant tellement ils sont épuisés? J'ai souvenir de rentrer de camps de canot et de dormir si longtemps que je ne savais plus quel jour on était quand je me suis réveillée!
    - ils sont fiers de leurs nouveaux muscles (surtout si c'est un camp de canot: quels bras on avait!) et des bronzages étranges (surtout si c'est un camp de vélo : les shorts et gants de cyclistes se font bien remarquer)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ils sont tellement fatigués quand ils reviennent de camp! Et le papa animateur aussi! L'an dernier, à leur retour, Alexandre voulait me raconter tout ce qu'ils avaient fait et vécu tellement il était enthousiaste de sa semaine. Imagine toi donc qu'il s'endormait PENDANT qu'il me parlait. À un moment donné, il s'est arrêté de parler, m'a regardée, les yeux dans la graisse de bine, et m'a dit : "Je m'en vais me coucher". Il a dormi des heures et des heures... Et a continué son récit de camp à son réveil, bien éveillé cette fois ;-)

      Supprimer
  6. Nous faisons du camping en famille. Il faut se prendre longtemps d avance(jusqu'à 364 jours souvent) pour réserver sur la plupart d entre-eux lors des week-end avec thême. Réussite pour celui à thême de pompiers avec en prime mon cousin, sa femme et leurs 4 garçons. Le camp scout se termine en plein le samedi de cette super fin de semaine. J ai TOUT tenté, arguments, séductions, raisonnements, menaces, pot de vin, punition, récompenses etc. Et bien, même si c'est pas son premier, et que c est définitivement pas son dernier. J ai sacrifié la famille au profit d'un des membres. Je m'avoue vaincu, j ai perdu. Bonne semaine ma petite aventurière. Je suis tellement contente que tu vives ces aventures..sans nous. J ai pas fini d'en entendre parlé(et chanté). Maman 0 Scout 1 ___________ :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! On peut dire que ta petite aventurière voulait VRAIMENT aller à son camp scout! Je vous souhaite quand même d'être capable de prévoir une nouvelle fin de semaine de camping en famille cet été :-)

      Supprimer

Laissez-moi un petit commentaire, si le cœur vous en dit! J'adore vous lire!